Chirurgie de la mandibule - Dr Najjar
22190
page,page-id-22190,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-1.7.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive

Chirurgie de la mandibule

L’augmentation du menton (génioplastie ou mentoplastie) peut renforcer le dessin d’un menton reculé en accroissant sa projection.

Consulter la fiche SFSCMF

L’ostéotomie mandibulaire a pour objectif a pour objectif de repositionner les arcades dentaires en cas de trouble de l’occlusion dentaire.

Les anomalies de l’occlusion dentaire ont des conséquences à court, moyen et long terme qu’il faut connaître car elles justifient l’intervention chirurgicale. En effet, cela peut entraîner :

  • des risques importants de déchaussement des dents,
  • une pathologie des articulations des mâchoires (temporomandibulaires) avec des douleurs, des craquements, des claquements, des contractures musculaires
  • une gène à l’alimentation ou à l’élocution
  • un retentissement esthétique en cas d’anomalie importante de position
  • une difficulté voire une impossibilité de mise en place de prothèse (dentier).

Généralement, l’ostéotomie est associée à un traitement orthodontique réalisé avant et poursuivi après l’intervention (en général 3 à 6 mois) en accord avec l’orthodontiste.

Il existe plusieurs types de chirurgie mandibulaire :

  • L’avancée ou Le recul Mandibulaire ont  pu but de corriger l’occlusion
  • La dérotation mandibulaire a pour but d’aligner les milieux des incisives

L’ostéotomie mandibulaire peut être associée à une chirurgie du menton ou du maxillaire.

chirmandibule Chirurgie de la mandibule

Hospitalisation

une nuit

Anesthésie

générale

Durée d’intervention

1 à 2 heures

Peu douleur

Anesthesie passagère de la lèvre et du menton

Oedeme et Ecchymoses (bleus)

5 à 10 jours

Résultat

bon aperçu du résultat au 21 ème jour, aspect definitif à 3 mois